Il aura fallu pas moins de 9 heures d’audience au Tribunal de Grande instance le 9 février dernier pour examiner les 13 cas de braconnage des ortolans et pinsons, et l’agression dont a été victime la LPO lors de son intervention à Audon (qui avait fait le tour du monde à cause de « l’homme à la pelle »).

Opération Pinsons dans les LandesOpération Pinsons dans les Landes

Concernant les cas de braconnage, le Parquet a requis les mêmes peines que celles infligées par le parquet de Mont de Marsan, à savoir des peines de 1000 € d’amende dont 650 € avec sursis, et trois mois de retrait du permis de chasser pour chacun des délinquants.

Interrogés par les juges, tous les prévenus ont affirmé qu’il ne piégerait plus à l’avenir.

Concernant les auteurs des agressions contre l’équipe de la LPO, le Procureur a requis des contraventions de 80, 100 et 400 € et le retrait du permis de chasser de 6 à 12 mois pour les faits de braconnage (confirmant que sous prétexte de piéger légalement des alouettes ce sont bien les pinsons qui étaient visés), et des peines de 3 à 5 mois de prison avec sursis pour les faits de violence aux personnes et dégradation des biens… et bien sûr confiscation des armes, dont la désormais célèbre pelle.

Tant pour les faits de braconnage que pour ceux d’agression, les jugements ont été mis en délibéré au 13 avril à 13h30.