Les partenaires financiers du Centre de sauvegarde de la faune sauvage :

Capture cg

Le Conseil Départemental de la Gironde reste le principal partenaire financier du centre de sauvegarde. La structure ne pourrait fonctionner sans son soutien technique et financier. Il nous a aidés au financement des volières de réhabilitation.

 

 

 

Le Conseil Régional d'Aquitaine nous apporte également un soutien financier concernant l'investissement depuis 2010. Il nous a aidés au financement des volières.

 

 

logo fondation nature et decouverte.200px

 

La Fondation Nature et Découvertes a aidé le centre de sauvegarde en participant au financement des volières.

 

 

Les partenaires techniques du Centre de sauvegarde de la faune sauvage :

Capture cg

Le Conseil Départemental de la Gironde est un partenaire technique important du centre de sauvegarde en tant que gestionnaire du site.  Il prend en charge les frais (eau, électricité) et il met également à disposition ses agents et son matériel pour l’entretien des volières.

 

Le Conservatoire du Littoral et des Rivages Lacustres nous héberge gracieusement dans ses locaux. Une convention d'occupation pour la réalisation de l'ensemble des volières a été signée en 2012.

 

 

logo france express

 Suite à une convention de partenariat signée en 2012, l’entreprise de transport France Express Bordeaux s’engage à acheminer des animaux sauvages des vétérinaires-relais en Gironde jusqu’au centre de sauvegarde. L’entreprise réalise cette opération à titre gracieux.

 

 

logo hegalaldia

 

 

L’association Hegalaldia nous a soutenus techniquement pour diverses questions concernant la mise en place des volières.

logoEnteteLPO

 

La LPO Nationale et son programme Oiseaux en détresse. Le réseau des centres de sauvegarde de la LPO, nous permet, grâce aux rencontres annuelles, de partager les expériences de chacun sur les soins à la faune sauvage.

 

Les partenaires scientifiques du Centre de sauvegarde de la faune sauvage :

Logo Museum Q

En 2011, une convention de partenariat a été signée entre le Museum d’Histoire Naturelle de Bordeaux et la LPO. Ce partenariat a été reconduit en 2012 et 2013. Avec la perspective de la rénovation de l’établissement, une politique d’acquisition a été engagée par le muséum. Cette collaboration scientifique et culturelle permet d’envoyer certaines de nos dépouilles dans le but d’enrichir et de renouveler les collections du musée.

En 2013, une convention de partenariat a été signée entre le laboratoire PACEA de l’Université de Bordeaux 1 et la LPO. En effet, le centre de sauvegarde fournit certaines dépouilles d’oiseaux d’eau au laboratoire de l’université, dans le but d’enrichir la collection ostéologique de référence. Celle-ci constitue un outil essentiel pour la détermination des ossements retrouvés sur les sites paléontologiques et préhistoriques.