Gros vol de goélands bruns 

Vol de Goélands brun © équipe LPO Aquitaine - Suivi de la migration

Après les grandes bousculades du mois de mars, la suite du suivi se révèle un peu moins transcendante. En effet, les régimes de vents de secteur nord/nord est ont laissé place à des vents tenaces de sud et d'ouest, signifiant pour nous une quasi absence d'oiseaux. Néanmoins nous avons pu assister à un spectacle des plus singuliers. Le 23 mars, un formidable passage de laridés clôture la journée avec plus de 9 000 goélands brun, 1 300 mouettes tridactyle et un petit millier de mouettes pygmée (!). La sphère est remplie d'oiseaux, l'estuaire, saturé par les radeaux de goélands et Cordouan, voit défiler des milliers de ces oiseaux ordinairement plus pélagiques. Ambiance see watching ! Au passage, le site atteint quasiment les 10 000 mouettes pygmée, ce qui constitue bien évidemment du jamais vu !

Jeudi 31 mars, plus de 12 000 hirondelles ont franchi (non sans peine) l'estuaire dans un vent terrible et sous les ondées glaciales. 
Une magnifique chasse de faucon pèlerin sur un pigeon ramier nous a été également offerte. Le malheureux columbidé, après avoir tenté de regagner désespérément le rivage et esquiver de très nombreux piqués du rapace, s'est retrouvé englouti par une vague à quelques mètres des dunes ! Heureusement pour lui, il a pu s'éclipser avant que le faucon ne revienne à la charge. Les transsahariens témoignent timidement de leurs présence comme les premiers faucons hobereaux, pouillot de Bonelli ou encore rougequeue à front blanc.

Toujours très peu de bénévoles alors n'hésitez plus un instant à venir nous donner un coup de main dès que les vents tourneront.

PLUS D'INFORMATIONS :

Les quatre sites de suivi de la migration, l'organisation sur le site, le profil d'un écovolontaire et ses missions, découvrez ces éléments et bien plus encore dans LE GUIDE DE L'ÉCOVOLONTAIRE.

Consultez le LPO INFO SPECIAL MIGRATION 2016.

L'Aquitaine est une terre exceptionnelle pour l'observation des oiseaux lors de leur migration entre zones de reproduction et d'hivernage. Ils se comptent en centaines de milliers d'individus sur certains sites. Parmi eux, on compte des sites d'intérêt international pour la migration et chaque année, de nombreux bénévoles viennent profiter de ce fabuleux spectacle.

 

Dans le cadre de son Observatoire Régional de la Migration des Oiseaux, la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) Aquitaine réalise des suivis de la migration sur quatre sites. Le premier s'effectue durant le printemps à la Pointe de Grave en Gironde (1er mars au 31 mai), les autres sites, situés sur les cols du Pays Basque sont principalement empruntés par les oiseaux migrateurs durant la période d'automne (Organbidexka : 15 juillet au 15 novembre, Lindus et Lizarrieta : du 15 septembre au 15 novembre). L'accumulation d'informations concernant ce phénomène migratoire permet, à long terme, d'établir des tendances d'évolution des populations, et de mettre en lumière des baisses d'effectifs chez certaines espèces. Dès lors, des mesures de conservation peuvent être mises en place.  

 

Vous souhaitez aller plus loin ? 

 

Le site http://www.migraction.net/ vous propose des bilans annuels des différents sites de migration, des fiches spécifiques des oiseaux pour commencer votre initiation à la reconnaissance des rapaces et une galerie photo pour vous donner un aperçu du spectacle auquel assiste les spoteurs. 

 

Suivez-nous sur la page Facebook Observatoire Régional de la Migration des Oiseaux Aquitaine. Au programme : un reporting sur les différents sites, des focus sur les différentes espèces observées, des photos, les résultats des comptages site par site et bien d'autres surprises.