Les Jardins du Broy
Cathy et Guy Bonneaud Jardin du Broy
33113 Saint Symphorien
Tél : 05 56 25 74 46 Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Site :www.jardins-de-broy.com

Sur la route qui vient d’Hostens (33), après avoir traversé le village du Tuzan on arrive à St Symphorien dans le quartier de Broy. A droite il faut prendre un petit chemin rural pour arriver aux Jardins du Broy.

La première impression quand on y entre est remarquable : le chemin serpente au milieu de sept chambres de verdure entourées d’arbustes et d’arbres qui, chacune présente une ambiance différente. Pas étonnant, M et Mme Bonneaud sont jardiniers paysagistes !
Outre de très beaux chênes anciens les plantations des actuels propriétaires ont donné de remarquables résultats : un magnifique peuplier d’Italie devant la maison, un chêne des marais, un chêne rouge, un superbe hêtre et une vraie merveille : un cerisier à fleurs (Prunus subhirtella ’Autumnalis rosea) au port évasé qui donne de superbes fleurs d’octobre à avril lesquelles avaient fait le régal des bouvreuils avant notre visite. Les arbustes plantés autour des chambres ont pris de belles proportions, d’autres viennent s’implanter spontanément (houx par exemple) et ils sont, cela va de soi, conservés.
En continuant on arrive devant la maison, maison rurale qui date de la fin du 19ème siècle, entourée d’arbustes et de plantes ornementales. Le long de la propriété coule un ruisseau et, dispersées çà et là, se trouvent plusieurs granges anciennes en bois. Bien entendu il y a un potager bio de belle taille flanqué d’un silo à compost et un verger composé d’arbres fruitiers anciens.

Pour compléter ce tour d’horizon il faut également mentionner un élevage de poules gasconnes, un troupeau de moutons landais et deux ânes gascons. La propriété elle-même fait environ un hectare et elle est bordée d’une forêt où les oiseaux sont nombreux.

Ce Refuge LPO présente une belle maturité puisqu’il a été créé en 1988 et que ses propriétaires lui ont consacré beaucoup d’intérêt et d’énergie. Il y a sept nichoirs les uns construits avec du bois de récupération les autres avec des morceaux d’arbres –en particulier un nichoir de plus de vingt ans construit dans un morceau d’acacia- tous remarquablement intégrés dans la végétation. En plus, des trous dans les arbres sont utilisés par les pics ou les sitelles. Pour le nourrissage outre les cinq mangeoires les oiseaux profitent d’une végétation très riche en baies et aucune plante n’est taillée tant qu’elle porte encore des fruits ou des graines.

Trente espèces d’oiseaux ont été observées sur le site parmi lesquelles on peut citer : Geai des chênes, Huppe fasciée, Martinet noir, Hirondelle rustique, chouettes, Troglodyte mignon, Pipit des arbres, Torcol fourmilier, Tarrier pâtre, Chardonneret élégant, Verdier d’Europe, mésanges, Pouillot véloce, Roitelet triple bandeau etc. L’après-midi, lors de la visite par le Groupe Refuges environ quinze espèces ont pu être observées. Enfin, car un Refuge est un aussi un havre de biodiversité, il ne faut pas oublier de citer d’autres occupants notamment les batraciens, crapauds, grenouilles, salamandres, qui profitent du bassin et du petit cours d’eau, et les petits mammifères fouines, écureuils, hérissons entre autres.

L’exemplarité de ce refuge, la variété de la faune et de la flore que l’on y trouve, l’environnement forestier, répondent parfaitement aux critères d’attribution du label de Jardin d’Oiseaux Remarquables et c’est avec plaisir que le Groupe Refuges l’a attribué. Nous ne pouvons qu’encourager les adhérents de la LPO à aller le visiter.