http://videos.tf1.fr/jt-20h/2013/la-nature-se-refait-une-place-au-milieu-du-beton-8311863.html 

Nous vous invitons à prendre quelques minutes pour regarder ce reportage dédié à l'intégration de la Nature en ville.

Ils présentent le centre commercial Beaugrenelle réalisé par l'entreprise Gecina, avec qui la LPO travaille en étroite collaboration sur les questions de la biodiversité en ville.

 

ProxyLa nature en ville: quelles sont les petits habitants qui peuplent nos villes, et où se cachent-ils ?

Mardi 12 novembre à 20 heures 30 : conférence de Magali Contrasty (Chargée de mission "Médiation environnement" à la LPO Aquitaine) à la Maison du Patrimoine Naturel du Créonnais23 route de Créon, 33670 Sadirac.

 

 

Comment le patrimoine urbain concourt à la préservation de la biodiversité

 Projet proposé par l’association Pétronille et la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) soutenu par la Mairie de Bordeaux

 Dans les parcs et les jardins, la Nature idéalisée et façonnée par l’homme fait partie intégrante du paysage urbain. Elle peut prendre aussi des formes plus spontanées : entre les pavés de la chaussée, sur les berges des rivières, sur nos bâtiments, faune et flore cohabitent avec les activités humaines et ce depuis des siècles.

 L'aménagement de nos villes a un impact évident sur la biodiversité urbaine. De nombreuses espèces végétales et animales sont parvenues à s'adapter aux modifications engagées par la main de l'homme en trouvant dans les villes et à leurs abords des milieux de substitution.

 L’association Pétronille et la Ligue pour la Protection des Oiseaux d’Aquitaine souhaitent mettre à profit leurs compétences respectives pour ré-interroger la place de la biodiversité dans la construction historique de la ville.

 Le projet soutenu par la Mairie de Bordeaux vous propose des circuits urbains associant des approches environnementale et patrimoniale. Chaque visite, accompagnée d’un guide naturaliste et d’un guide patrimoine sera l’occasion de présenter le paysage urbain (l’architecture, la voirie, le mobilier urbain…) dans sa relation avec la biodiversité, afin de mesurer l’impact sur la faune et la flore de nos manières d’ « habiter la ville ».

 A l’occasion des Journées du Patrimoine, vous êtes conviés à une première balade au Parc Rivière à Bordeaux le dimanche 15 septembre.

 Le Parc Rivière dissimule au milieu de ses arbres centenaires les ruines d’un castel qui abrite le rougequeue à front blanc, le gobemouche noir de passage et la grive musicienne. Ce décor romantique est le point de départ d’une visite des quartiers limitrophes pour illustrer les effets de l’urbanisation sur la biodiversité.

 Rendez-vous le dimanche 15 septembre à 10h devant l’entrée du Parc Rivière, rue Rivière, Bordeaux. Cette sortie est limitée à 20 places, elle est gratuite. Réservations auprès de l’association Pétronille. Contact 05 56 44 81 65

logo bordeaux vert réduit

 

La CUBAxe fort de son Projet métropolitain, La Cub s'engage pour mieux préserver la biodiversité, et lance une étude de recensement de la faune et de la flore de son territoire.

L'objectif : déterminer l'ensemble des espèces présentes sur l'agglomération, identifier les zones les plus sensibles, les espèces à protéger…
La LPO Aquitaine a donc obtenu la coordination de cet atlas, et le travail est engagé depuis 2012, en partenariat avec d'autres structures (Cistude Nature, Eliomys).
 
La mission consiste à inventorier le patrimoine naturel de ce territoire, et pour cela 3 années sont prévues. Ce travail aboutira en mars 2015 à la publication d'un inventaire, l'Atlas de la Biodiversité de La  Cub. Outre la faune, cet inventaire comporte aussi la flore. Ce volet est assuré par APEXE, soutenu par le CBNSA.
 
 
Si vous souhaitez participer à ce projet, vous pouvez le faire via une enquête simple intitulée "Espèces de métropoles", qui s'appui sur l'Observatoire des oiseaux des jardins, initié par le muséum.
Toutes les informations sont ici : http://www.lacub.fr/atlas-participatif
 
C'est très simple, et chacun peut apporter sa contribution à ce projet ambitieux.
 

article saint vivien

Saint Vivien, petit village de Dordogne accueille depuis des années au niveau de l'école primaire, une colonie de martinets noirs. Dès le mois d'avril, ils reviennent investir les lieux seulement pour nicher et repartiront dès le mois d'août vers les contrées africaines. Sous les toitures, dans les anfrantuosités des murs, ces chevaliers du ciel trouvent des cavités dans lesquelles ils peuvent installer leurs futures progénitures.