Les craintes qu'expriment le monde écologique et le monde de la santé (dont LPO, Réseau environnement santé et Générations Futures) ont trouvé finalement confirmation en particulier en 2013, avec l'initiative de l'INSERM (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale) dont les résultats de l'expertise prouvent les liens forts entre l'usage des pesticides et des maladies comme certains cancers et des risques de modifications du développement chez l'enfant.

En attendant l'application de la loi, notons que cette petite avancée représente un début de victoire pour la LPO et pour l'ensemble des associations naturalistes qui luttent pour la préservation de la faune et de flore sauvage. Nous appelons l'Etat à poursuivre son engagement en impliquant également le monde agricole en optant pour la généralisation de pratiques agro-écologique sans pesticides.

Outre son rôle de lanceur d'alertes, la LPO développe depuis 1921 une initiative valorisant l'engagement volontaire des particuliers, collectivités locales et entreprises : le programme « Refuges ». Avec plus de 16 000 membres actifs, le réseau Refuges engage à respecter une charte de bonnes pratiques et notamment à ne pas utiliser de produits phytosanitaires.

Ce vote confirme ainsi l'importance de l'engagement des milliers de personnes qui nous font confiance et nous aident à protéger la nature et l'homme. Rejoignez nous !

Contacts presse

LPO France

Christian PACTEAU / Référent pesticides biodiversité/ 06 78 48 42 44
Carine BREMOND / Attachée de presse / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 06 34 12 50 69
Roxane BURNEL / Responsable du Programme Refuges / 05 46 82 12 34

Photo: Dasypoda argentata mâle/David Genoud DGE